Historique

Des rêves filés d’or et de soie

Fondée en 1980 par les Révérends Pères René CHAMUSSY s.j. et Roland MEYNET s.j., l’École de Traducteurs et d’Interprètes de Beyrouth (ETIB) s’est dédiée à offrir à ses étudiants une formation à l’excellence leur permettant d’acquérir un savoir, un savoir-faire et un savoir-être dans le monde de la traduction et de l’interprétation. 
Elle a connu comme premier directeur Roland MEYNET qui a été appelé, un an plus tard, à d’autres missions au Liban-sud ; Jarjoura HARDANE lui a succédé. Mais celui-ci a quitté, à son tour, pour Toulouse. René CHAMUSSY a alors assumé la direction de l’École de 1989 à 1995. Quant au quatrième directeur de l’ETIB, Henri AWAISS, il a pris la relève en 1996 et assuré un mandat couronné, tout comme ses prédécesseurs, de succès et de réussite jusqu’en 2012, date de naissance de la Faculté des Langues à laquelle l’ETIB est désormais rattachée. Il a ainsi passé le flambeau de l’École à Gina ABOU FADEL SAAD qui s'est vouée, avec une équipe dynamique formée de diplômés de l’ETIB, à poursuivre la voie des rêves filés d’or et de soie et à promouvoir les qualités de l’École dans l’univers de la recherche, de l’innovation et de la créativité.
Depuis sa fondation, l’ETIB s’est voulue non seulement une institution de formation mais aussi un foyer de réflexion. Aussi a-t-elle multiplié tables rondes, séminaires et colloques, publié des annales et fondé une collection baptisée Sources Cibles qui rassemble des travaux de traductologie.